intranet F2i

Une société de portage salarial à taille humaine

Chez F2i, ce qui compte le plus c’est de connaître tous ses consultants et de s’adapter à leurs besoins personnels. C’est ce que permet une structure à taille humaine. Et c’est ce que plébiscitent ceux qui rejoignent la société de portage de Salim. Pour Mahmoud, qui a rejoint F2i il y a un an, l’enjeu était surtout de pouvoir aller au bout de ses projets personnels rapidement. Après 23 demandes de simulations et une première expérience dans une autre société de portage, Mahmoud a finalement choisi F2i. Il vous explique pourquoi et surtout il ne changera plus !

À quel moment avez-vous basculé en portage salarial, et pourquoi ?

Je suis lead dev en asset management sur Paris et j’ai douze ans d’expérience. Je suis un cas typique. Avant, j’étais un salarié classique dans une ESN, comme tout le monde. Et puis, j’ai voulu concrétiser un projet immobilier et je me suis dit qu’il était temps de devenir indépendant ou de passer en portage salarial. En me mettant en freelance, je me suis aperçu qu’il me faudrait attendre d’avoir trois bilans à présenter à une banque pour obtenir un crédit. Alors que si je passais en portage salarial, je pourrais l’obtenir immédiatement puisque je serais considéré comme un salarié lambda. J’ai rapidement fait mon choix. Je me suis renseigné sur le portage salarial et j’ai fait… 23 simulations ! Et j’ai épluché minutieusement les résultats de ces 23 simulations. Car il faut faire très attention. Certaines sociétés de portage ne sont pas très transparentes sur leurs chiffres : mutuelle pas indiquée, paiements retardés, coefficient qui n’était pas le bon, frais pour gonfler leur rémunération… J’ai finalement décidé de passer en portage salarial dans la société d’un ami parce que c’était le plus simple. Et ça fonctionnait très bien. Sauf, que mes fiches de paie n’étaient pas standard, et ça a bloqué ma demande crédit immobilier. J’ai recontacté Salim pour qu’il m’envoie un draft des fiches de paie de F2i. C’était une fiche de paie standard, comme n’importe quel salarié. J’ai fait une rupture conventionnelle avec la première société de portage et j’ai signé chez F2i.

Pourquoi avoir choisi F2i ?

Pour sa transparence et sa flexibilité ! En passant chez F2i, je n’ai eu aucune surprise. Tout était clair dès le départ. Contrat standard, fiches de paie standard, pas de frais cachés… De plus, Salim et son équipe sont arrangeants.
Dans d’autres sociétés de portage, si vous ne rentrez pas dans leurs cases, vous n’avez le droit à rien. Chez F2i, on prend le temps d’écouter vos besoins et on vous trouve une solution adaptée que ce soit sur les frais, les factures,
les délais de paiement… Quand on demande quelque chose à Salim, il ne commence pas pour vous dire non, il cherche une solution. Pour moi le portage salarial est vraiment la meilleure solution : vous pouvez vous présenter comme n’importe quel CDI auprès des banques et de l’administration, et dans le même temps, vous pouvez vous présenter comme indépendant lorsque vous êtes en recherche de mission. Et pour finir, vous avez la sécurité : chômage, maladie, rupture conventionnelle, vacances…

Quel est votre bilan après un an en portage salarial ?

Je suis chez F2i depuis un an. C’est une société à taille humaine et la communication passe facilement. Salim et son équipe sont très disponibles. On peut même dire que c’est une société familiale. Et ils ne font pas que le dire, ils le font ! Il ne faut surtout pas s’arrêter juste aux frais de portage lorsqu’on choisit sa société. Par exemple, F2i prend un peu plus que la première société dans laquelle j’étais, mais je suis très content, car finalement je gagne plus et j’ai toutes les sécurités dont j’ai besoin. F2i optimise au maximum la situation de ses consultants pour que tout le monde soit gagnant. Salim propose un accompagnement sur-mesure, rendu possible par la taille de F2i. Donc pour résumer, je dirais que l’essentiel est : l’optimisation et la personnalisation, ainsi que la disponibilité !

Partager:

Plus d'Actus

freelance-taux-journalier-moyen

Comment réévaluer son taux journalier moyen ?

Il s’entend hors taxes et permet de calculer le salaire net du consultant ou du Freelancer. Mais il est possible de réfléchir de manière inversée en fixant la rémunération, puis en calculant le TJM à facturer à son client.

Nous envoyer un Message